« Le parcours des patients implantés » : résultat de la nouvelle enquête du CISIC

Les adhérents du CISIC continuent à témoigner de la difficulté persistante à être informé et orienté vers l’implant cochléaire. Notre association est pourtant plus que jamais convaincue de l’importance de communiquer sur cette technologie remarquable pour la réhabilitation de l’audition chez l’adulte comme chez l’enfant. Afin de mieux comprendre le parcours et le suivi des personnes implantés, mais aussi de pouvoir s’appuyer sur des données récentes et pertinentes pour étayer ses actions, le CISIC a réalisé une nouvelle enquête en 2020.

L’enquête en détails

Une première enquête avait été menée en 2012 auprès des adhérents du CISIC. Elle avait permis d’identifier l’extrême hétérogénéité dans la prise en charge quotidienne du patient et dans le niveau de formation reçu par ce dernier.

8 ans plus tard comment se déroule le parcours du patient, son suivi et sa réhabilitation auditive? C'est l'objet de la nouvelle étude réalisée en 2020 par le CISIC. 1170 implantés cochléaires ont répondu aux 124 questions de cette enquête.

Télécharger le document de synthèse au format PDF.

Les résultats marquants

L’enquête « Parcours des patients implantés » a permis de mettre à jour plusieurs tendances et résultats intéressants.

Voici quelques exemples remarquables :

Qualité écoute

64 % qualifient leur écoute de naturelle ou presque naturelle.

Une idée fausse que nous écartons : non n’entendons ni du morse, ni des sons primitifs ni une langue étrangère !

 

délai compréhension

Dès les premiers jours, 54 % des personnes comprennent quelques mots et près de 80 % au bout d’un mois. Mais bien sûr un délai supplémentaire est nécessaire pour reconnaitre la voix de leurs proches et différencier les voix d’hommes et de femmes.

téléphone

Oui ! 58 % téléphonent.

qualité réglage

On constate toujours un fort pourcentage des personnes qui ressentent différents phénomènes : Résonnance, Bruits inconnus, Echo, Double voix.

En effet bien souvent, il suffit d’un réglage pour voir disparaitre cet effet de résonnance ou d’écho qui peut être lié à un mauvais équilibre entre les sons graves et les sons aigus.

 

Le CISIC, toujours plus engagé

L’association poursuit son but d’informer autour de l’implant cochléaire, un dispositif qui reste encore aujourd’hui méconnu. Dans ce but, cette étude sera présentée lors des prochaines rencontres du CISIC avec différents acteurs publics.

Fait majeur, cette enquête a permis de recueillir les commentaires des participants sur les améliorations qui pouvaient être apportées par leur centre dans le parcours d’implantation comme sur ce qu’ils avaient apprécié. Des remarques que le CISIC ne manquera pas de transmettre aux différentes structures pour participer à l’amélioration du parcours et du suivi des patients bénéficiant d’un implant cochléaire.

Télécharger le document de synthèse au format PDF.