Voila quelques extraits de notices recopiés.

Ils concernent les modèles d'implant "récents" des différentes marques. Il est bien sur évident que chacun doit lire la notice de SON modèle d'implant. Il est possible que contrairement aux modèles récents, les anciens modèles d'implants des 3 marques citées ci-dessous ne supportent pas le passage dans les portiques.

Certaines marques équipent leurs appareils d’une fonction « chuchotement », qui facilite la compréhension de la parole à très faible niveau.

Il est tout à fait possible et fréquemment utilisé, par exemple, lors de l’implantation d’un devenu sourd qui a perdu plus vite l’audition d’un côté que de l’autre : l’oreille non implantée, équipée d’une prothèse conventionnelle, peut apporter une aide tout à fait intéressante. Il arrive qu’au début de la rééducation, le déséquilibre entre les 2 oreilles soit un peu perturbant (lorsque par exemple l’oreille non implantée a conservé des graves de bonne qualité, qui doivent se « mixer » avec la palette plus complète de l’oreille implantée, mais la fusion se fait la plupart du temps en quelques semaines.

Beaucoup d'implantés trouvent que certains bruits sont désagréables les premiers temps après l'activation de leur implant. En général, cette impression n'est que temporaire, car la personne implantée va s'y habituer, tout comme les entendants "normaux".

Quel que soit le sport pratiqué, veuillez toujours considérer les points suivants :

  •  Assurez le maintien de votre processeur pour éviter toute chute susceptible de l’endommager ou même de provoquer sa perte. Si nécessaire, utilisez pour cela un casque, bandeau, système de fixation comme un embout spécial (voir un peu plus bas) …
  • Protégez votre processeur de l'eau, du sable, de la poussière.
  • Protégez votre tête en utilisant un casque adapté à l’activité pratiquée, et permettant si nécessaire le port de votre processeur ;
  • Prévenir les dommages liés à l’humidité : protéger votre processeur de la transpiration, et placez-le régulièrement dans un système de dessiccation.

Si le risque de dommage ou de perte trop important, ne portez pas votre processeur : rappelez-vous qu’il est très fragile et qu’il coute 6000 EUR. Par exemple, même avec une protection étanche, son port est ainsi à proscrire dans le cadre la plupart des sports nautiques et aquatiques sauf en piscine (double risque de perte et d’endommagement).

                                 

Quelques solutions pour maintenir son processeur ?

1.       Utiliser un embout

Contrairement à un appareil de correction auditive, le processeur vocal contour d’oreille n’est pas maintenu par un embout dans le conduit auditif, mais simplement posé sur le dessus de l’oreille. Pour un maintien plus sûr, surtout en cas d’activités « remuantes » ou si l’implanté est un jeune enfant, on peut utiliser un embout auriculaire spécial fabriqué par l’audioprothésiste, non occlusif donc confortable, qui évite ainsi au contour de tomber accidentellement.

2.       Utiliser une boucle de maintien

IMG 0376

Certaines marques proposent des boucles de maintien adapté à chaque modèle de processeur. L’utilisation d’une boucle de maintien est préconisée pour maintenir le processeur en cas d’activités sportives ou de jeux. Ajustables aux différentes tailles d’oreille, cette boucle maintient en place le processeur sur l’oreille du porteur, empêchant que le processeur ne tombe durant les activités physiques.

3.       Utiliser un bandeau pour le sport « sur mesure » 

marc bandeau

Certains sportifs accrochent leur processeur sur un bandeau « amélioré » :

1/ Acheter un bandeau serre-tête dans tout bon magasin de sport...

Le choisir très large et plutôt rigide. La largeur permet de bien recouvrir l'antenne et de la maintenir en place. La rigidité permet de mieux maintenir le contour et d'y coudre plus facilement la pièce de tissu destinée à recevoir ce contour. Pour info, mon bandeau est de marque Nike, mais je suppose qu'Adidas et d'autres marques en font d'aussi bien !

2/ Se procurer une petite bande de tissu rigide (genre "Jean’s") qu'on coudra en forme de boucle sur le bandeau.

3/ Tout en gardant le contour sur l'oreille, placer le bandeau sur la tête, par-dessus l'antenne et repérer l'endroit où devra être cousue la pièce.

4/ Prendre son contour en main et l'entourer d'un bout de tissu pour avoir les bonnes dimensions, puis coudre cet anneau en tissu sur le bandeau. Attention : c'est bien un anneau de tissu et non une pochette car le contour sera mieux maintenu ainsi !

Voilà c'est tout : votre contour sera à l'abri des chutes ET de la transpiration ou l'humidité des cheveux, et l'antenne sera maintenue par la pression du bandeau !

Bon bricolage à tous...  

Marcus

La plupart des fabricants autorisent la plongée sous marine sous une double condition:

  • respect d'une profondeur limite qui dépend du modèle d'implant,
  • accord du chirurgien ORL en charge du suivi, car indépendament de la résistance de l'implant, il peut y avoir des contre indications liées à l'état de l'oreille par exemple.

Début juillet 2002, une alerte a été lancée par plusieurs agences nationales de santé dans le monde concernant un risque de méningite lié à l'implant.

La compréhension de la parole n'est pas toujours immédiate avec un implant. Des séances de rééducation sont prévues, mais il est aussi possible de s'entraîner tout seul pour progresser plus vite.