A Elouen, Lila, Youri, Zoë                                                                                Texte : Gigi Bigot et Yumi Nugues

                                                                                                                     Illustrations : Yumi Nugues

 

 

 

Madame Bibi Aïe-Ouille-Ouille a cherché son oreille dans l’armoire, sous son oreiller, dans la baignoire, sous l’évier : rien.

De la cave au grenier, elle n’a rien trouvé !

Alors, Madame Bibi Aïe-Ouille-Ouille est allée voir le chien. Elle lui a dit :

-         Dis donc le chien, tu n’aurais pas croqué mon oreille, croyant que c’était un os ?

 -         Ah non, pas du tout ! a répondu le chien. Va voir le chat !

-         Dis donc le chat, tu n’aurais pas joué avec mon oreille, croyant que c’était une souris en plastique ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu le chat. Va voir le boulanger !

-         Dis donc, le boulanger, tu n’aurais pas cuit mon oreille croyant que c’était un croissant ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu le boulanger. Va voir la sirène !

-         Dis donc, la sirène, tu n’aurais pas emporté mon oreille tout au fond de la mer croyant que c’était un coquillage ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu la sirène. Va voir la pie.

-         Dis donc la pie, tu n’aurais volé mon oreille croyant que c’était un bijou ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu la pie. Va voir le coucou !

-         Dis donc le coucou, tu n’aurais pas pris mon oreille, croyant que c’était un nid ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu le coucou. Va voir le vent !

-         Dis donc le vent, tu n’aurais pas chassé mon oreille, croyant que c’était une feuille d’automne ?

-         Ah non, pas du tout ! a répondu le vent. Va voir le soleil !

Le soleil venait de se coucher. Il a crié :

- Vous commencez à me chauffer les oreilles avec cette histoire. Allez voir la lune !

Justement la lune était en train était en train de se lever. Elle avait deux yeux, un nez, une bouche et sur le côté… une petite oreille !

- Dis-donc la lune, c’est toi qui as emporté mon oreille ? lui a demandé Madame Bibi Aïe-Ouille-Ouille.

- Mais oui, a répondu la lune. Elle était complètement perdue. Raccroche-la, car même si elle n’entend plus les bruits de la terre, elle entendra toujours la musique de tes rêves !

L’oreille de Madame Bibi Aïe-Ouille-Ouille est descendue le long d’un rayon de lune comme sur un toboggan. Madame Bibi Aïe-Ouille-Ouille l’a bien raccrochée. Elle est rentrée dormir dans sa maison.

Peut-être bien qu’elle a rêvé… De quoi ? Ca, c’est une autre histoire !